Français

Serveur Virtuel ou Serveur Physique : Quel est le meilleur choix ?

Updated on août 5, 2022
21

serveurs rack

De nos jours, les entreprises investissent beaucoup plus dans leurs infrastructures informatiques afin d'améliorer leur efficacité et fiabilité, et de rester compétitives. Pour cela, il existe des solutions traditionnelles et virtuelles. Les serveurs physiques représentent les puissants déploiements de centres de données traditionnels. Les serveurs virtuels offrent aux entreprises des services innovants, centrés sur le cloud computing, adaptés aux besoins du futur. Cependant, cela ne signifie pas que les serveurs physiques deviennent obsolètes. Cet article présente une comparaison entre les serveurs physiques et les serveurs virtuels pour vous aider à faire le choix qui vous convient le mieux.

Qu'est-ce qu’un Serveur Virtuel ?

Un serveur virtuel ou VPS (Virtual Private Server) est un système permettant de convertir un serveur physique en plusieurs machines virtuelles (VM) indépendantes qui agissent de manière autonome comme un dispositif physique. Les serveurs dédiés virtuel sont capables d'exécuter leur propre système d'exploitation (OS), en utilisant des techniques de virtualisation.

En général, les serveurs virtuels qui sont utilisés sous forme d’hébergement partagent les ressources d’un seul serveur physique avec plusieurs utilisateurs. L’hébergeur est chargé de l’installation du serveur, ainsi que leur maintenance et mises à jour. Les clients doivent uniquement installer les applications nécessaires et les logiciels dont ils ont besoin.serveur virtuel

Types de Virtualisation de Serveur

Il existe trois méthodes pour virtualiser un serveur physique afin d’allouer les ressources aux besoins des serveurs virtuels.

  • Virtualisation complète : Un logiciel spécifique (appelé l'hyperviseur) est utilisé pour interagir directement avec l’espace disque et l’unité centrale afin de gérer les systèmes d'exploitation des serveurs virtuels et surveiller les ressources du serveur physique. Dans cet environnement, chaque serveur « invité » est indépendant et ignore les autres serveurs fonctionnant sur le même serveur « hôte ».

  • Para-virtualisation : Dans ce type de virtualisation, les serveurs « invités » connaissent bien la présence des autres serveurs, ce qui permet à chaque machine virtuelle d'héberger n'importe quel système d'exploitation.

  • Virtualisation au niveau du système d'exploitation : Le serveur « hôte » partage le même système d'exploitation avec les serveurs « invités », il ne nécessite pas de l'hyperviseur. Les serveurs virtuels restent quand même indépendants, mais dans un environnement « homogène ».

 

Avantages et limites du serveur virtuel

Parmi les avantages du serveur virtuel, on retrouve les suivants :

  • Facile à mettre en place : Un hébergeur peut vous créer des serveurs virtuels en quelques clics.

  • Consolidation des serveurs : Il est possible de consolider plusieurs serveurs en une seule machine qui exécute plusieurs machines virtuelles, ce qui permet également d'économiser de l'espace.

  • Coût d'utilisation faible : Les frais de gestion de la machine physique sont divisés entre tous les utilisateurs.

  • Sécurité : Les entreprises peuvent effectuer la redondance sans avoir à acheter de matériel supplémentaire, permettant ainsi de réduire au minimum les interruptions de service.

Voici une liste de certaines limites :

  • Puissance de traitement : Étant donné qu'un serveur physique est divisé en plusieurs machines virtuelles, la vitesse de traitement est réduite.

  • Portabilité : Les serveurs virtuels peuvent être migrés facilement vers l'environnement cloud, mais cela exige que les deux serveurs physiques utilisent le processeur du même fabricant.

  • Risque potentiel : En cas de panne d'un serveur physique, l'ensemble des machines virtuelles hébergées sur celui-ci seront impactées.

 

Qu’est-ce qu’un Serveur Physique ?

Un serveur physique (également appelé serveur dédié), qui est très similaire à un ordinateur conventionnel, possède une mémoire, un processeur, une connexion réseau et un disque dur ainsi qu'un système d'exploitation (OS) pour exécuter des programmes et des applications. Le serveur dédié est mis à disposition d'un seul client, ce qui signifie que la machine n’est accessible que par les membres de votre entreprise.serveur physique

Types de Serveur Physique

Il existe différents types de serveurs physiques qui varient en fonction de leur rôle dans le réseau :

  • Serveur Web : utilisé pour enregistrer des contenus Web et assurer l'accessibilité aux utilisateurs de manière sûre.

  • Serveur Proxy : utilisé comme une interface de communication dans des réseaux d’ordinateurs pour filtrer les communications et contrôler la bande passante.

  • Serveur de fichiers : utilisé pour le stockage de fichiers de données pour plusieurs clients.

  • Serveur de bases de données : fonctionne comme un programme informatique permettant à d’autres programmes d'accéder à un ou plusieurs systèmes de bases de données sur un réseau.

  • Serveur d'impression : plusieurs ordinateurs peuvent être connectés à distance à ce type de serveur pour imprimer des fichiers.

  • Serveur email : utilisé pour recevoir et expédier des courriers électroniques.

 

Avantages et limites du serveur physique

Voici des avantages du serveur physique :

  • Haute performance : Les serveurs physiques sont bien plus puissants et efficaces que les serveurs virtuels, car les ressources dédiées signifient une meilleure performance globale.

  • Exclusivité : Les utilisateurs ont un accès complet et sans restriction aux ressources de leur serveur dédié 24 heures sur 24, et ne subissent pas de ralentissement de traitement pendant les heures de pointe.

  • Configuration flexible : Il est possible de personnaliser et configurer entièrement le serveur selon vos spécifications et vos exigences commerciales.

Les serveurs physiques peuvent avoir leurs inconvénients :

  • Évolutivité faible : Il est nécessaire d'acheter des composants matériels supplémentaires qui peuvent être coûteux, et qui sont difficiles à installer et à configurer.

  • Coût élevé : La création d'un environnement de serveur physique et la maintenance des machines peuvent être assez coûteuses.

  • Sécurité des données : Si le disque dur tombe en panne et qu’il n’a pas de système RAID, vous pouvez perdre des données.

 

Comparaison

Les principales différences entre les serveurs physiques et serveurs virtuels sont présentées dans le tableau ci-dessous :

  Serveur Virtuel Serveur Physique
Coût Moins cher à long terme Coût total plus élevé. La configuration initiale coûte moins cher, mais les mises à niveau et les extensions sont plus coûteuses.
Performance Les ressources partagées réduisent l'efficacité. Supérieure
Évolutivité Évolutivité à la demande Plus difficile à mettre à l'échelle. Il requiert l’installation de matériel supplémentaire.
Maintenance Les problèmes n'affectent qu'une seule unité physique, ce qui simplifie le dépannage. La capacité à isoler les pannes physiques du système d'exploitation peut limiter les risques de temps d'arrêt.
Gestion Plus faciles à gérer. Les données peuvent être récupérées rapidement en exécutant les sauvegardes précédentes. En cas de panne, la restauration d'un serveur physique à son état d'origine peut prendre plusieurs jours.
Migration des données Facile Difficile
Espace requis Un seul serveur physique peut héberger plusieurs VM, économisant ainsi de l'espace. Les serveurs physiques et les équipements supplémentaires prennent beaucoup d'espace.

Quel est la meilleure solution pour vous ?

Comme nous l'avons analysé, les deux types serveurs possèdent chacun leurs avantages et limites. Avant de vous décider, il est important d’identifier vos besoins et ce que votre budget vous permet. Pour vous aider à faire un choix optimal, nous résumons ici les considérations les plus importantes :

Si vous avez besoin de performances puissantes avec une charge de ressources prévisible, les serveurs physiques sont pour vous. Vous pouvez planifier exactement ce que la solution fournit et allouer les ressources de manière rationnelle et efficace sans vous soucier des problèmes de l'évolutivité.

Si vous souhaitez absolument que la flexibilité et l'évolutivité soient prioritaires, les serveurs virtuels seront la meilleure option. Et les serveurs virtuels sous forme d’hébergement offrent également aux petites et moyennes entreprises un avantage en termes de coût.

0

Cela pourrait également vous intéresser