Annuler
https://media.fs.com/images/solution/sonet_and_dwdm.png

Quelle est la Différence entre SONET/SDH et DWDM ?

Worton

Traducteur David
4 septembre 2018

Quelle est la Différence entre SONET/SDH et DWDM ?

La prochaine génération d'équipements SONET (Synchronous Optical Network) ou SDH (Synchronous Digital Hierarchy) est déployée avec succès sur les réseaux pour assurer un trafic réseau en croissance permanente. Comparé au traditionnel SONET, le DWDM (Dense Wavelength Division Multiplexing) est considéré comme une architecture simple, évolutive, add/drop (insertion/extraction) à grande capacité, terminaisons à plusieurs anneaux, multi-services et plusieurs matrices. Il est nécessaire d’évaluer les avantages économiques du DWDM et SONET dans différentes situations et de déterminer ensuite, la relation et la différence entre eux.

Que sont SONET/SDH ?

SONET vs SDH

SONET/SDH est la technologie dominante déployée dans la plupart des réseaux métropolitains et de longue distance. Ce dernier réfère à un groupe de débits de transmission par fibre optique capables de transporter des signaux numériques de capacités différentes. Depuis leur lancement en 1990, SDH et sa variante SONET (utilisée en Amérique du Nord) ont considérablement amélioré les performances des réseaux de télécommunications basés sur les fibres optiques. L'unité de base de SDH est le module de transmission synchrone niveau 1 (STM-1) et l'unité de base de SONET est le niveau de porteuse optique 1 (OC-1). Les autres taux OC-3, OC-12, OC-18, OC-24, OC-36, OC-48, OC-96 et OC-192 sont dérivés de ce taux de base.

PDH vs SDH/SONET

Les réseaux PDH (Plesiochronous Digital Hierarchy) et SDH/SONET basés sur le TDM ont longtemps été utilisé comme plateformes de transport standard pour le trafic cellulaire. PDH et SDH/SONET sont optimisés pour gérer les circuits vocaux en masse offrant un temps de disponibilité maximale, un délai minimum et une continuité de service garantie. SDH a été créé pour remplacer le système PDH pour assurer la communication entre les équipements de différents fournisseurs. La hiérarchie des signaux définit plusieurs débits de ligne parmi lesquels se trouvent le STM-1 (155 Mbps), le STM-4 (622 Mbps), le STM-16 (2,5 Gbps), le STM-64 (10 Gbps) et le STM-256 (40 Gbps) qui sont largement utilisés.

Qu'est-ce que le DWDM ?

Le DWDM (Dense Wavelength Division Multiplexing) est considéré comme l'une des meilleures technologies pour augmenter la bande passante sur une installation de fibre existante. Il permet de créer plusieurs « fibres virtuelles » sur une fibre physique. Cela se fait en transmettant les différentes longueurs d'onde (ou couleurs) de lumière sur une partie de la fibre. DWDM a été initialement utilisé dans les trajets de longue distance car les coûts d’amplification, de compensation de la dispersion et de régénération constituaient une grande partie des frais des systèmes de réseau dans les réseaux SONET régionaux et nationaux. DWDM est devenu de plus en plus populaire dans les réseaux métropolitains lorsque les réseaux échouaient. Apart de l'épuisement de la fibre, le volume de trafic constitue le facteur économique principal de l’utilisation de la technologie DWDM dans les réseaux métropolitains.

Le DWDM fonctionne dans un rang compris entre 1530 et 1565 nm, ce que l'on appelle la bande C qui correspond à l’interface à faibles pertes de la fibre optique. L'amplificateur à fibre dopée à l'erbium (EDFA) fonctionne dans cette gamme. Une grille de longueurs d'onde / fréquences de fonctionnement admissibles est conforme à l'UIT-T, est centrée sur une fréquence de 193,1 THz ou une longueur d'onde de 1553,3 nm et toutes sortes de fréquences sont espacées de 25 GHz (= 0,2 nm) autour de cette fréquence centrale.

La couche DWDM est indépendante du protocole et du débit binaire, ce qui signifie qu’elle peut transporter simultanément des paquets ATM (mode de transfert asynchrone), SONET et/ou IP. La technologie WDM peut également être utilisée dans les réseaux optiques passifs (PON), qui sont des réseaux d'accès dans lesquels la totalité du transfert, de la commutation et du routage se produit en mode optique.

Quelle est la Différence entre SONET/SDH et DWDM ?

SONET pour le passé

Comme prévu, les scénarios SONET ont un prix initial bas. Lorsque le volume de trafic est faible, une architecture SONET est beaucoup plus économique que l’architecture DWDM. La modélisation de FS indique q’un réseau SONET est le choix parfait lorsque la conception d’un réseau superposé SONET avec les exigences OC-3, OC-12, OC-48 et Ethernet Gigabit nécessite moins de 4-10 anneaux OC-192.

DWDM pour le présent et l'avenir

Puisque le volume de trafic augmente progressivement, DWDM va probablement s'imposer et deviendra le choix de la technologie réseau. Ces progrès dépendent facteurs tels que la distance, le prix et la densité de l'interface. Les différences entre les types de demande sont principalement dues à l’efficacité de conception des cartes d’interface de ces deux technologies en termes de densité et de prix. L’étude de FS montre également que les distances de portée déclenchent généralement des exigences supplémentaires pour les générateurs, les amplificateurs optiques et les DCM sur les routes. Les longues distances ont la tendance de favoriser une architecture DWDM en raison de l'utilisation efficace des fibres et des capacités de contournement optique des nœuds intermédiaires.


De plus, les prix de fibre plus élevés et les situations, dans lesquelles les contraintes de fibre sont appliquées ménent à considérer l’option DWDM et pas SONET, car DWDM économise une quantité considérable de fibres dans le réseau optique. Les systèmes DWDM peuvent être planifiés pour un grand nombre de canaux. Cependant, une stratégie de développement peut être utilisée au fur et à mesure de la croissance et des canaux peuvent être ajoutés en fonction de la demande dans Fiberstore. La distance de l'amplificateur et le bilan de puissance global du système doivent être calculés pour la quantité finale de canaux dès le début.

Conclusion

Les différentes alternatives et leurs impacts économiques dans la conception d’un même réseau sont certainement une étude intéressante. En effect, SONET est une alternative qui fonctionne mieux que les autres. Cependant, ces résultats ne peuvent pas être appliquer dans toutes les situations ; dans la conception de grands réseaux, ce n’est pas nécessairement un réseau avec une architecture unique qui est le plus optimisé. Une partie du réseau peut adopter des anneaux tandis qu'une autre partie peut mettre en place une connexion point à point. Généralement, la partie centrale du réseau justifiera une architecture DWDM.


2.3k

Cela pourrait également vous intéresser