Français

Latence du Réseau : Qu'est-ce que c'est et comment l'améliorer dans les switchs Ethernet ?

Mis à jour depuis le 10 juin, 2021 by
6.1k

Dans l'ère actuelle des réseaux, la latence des réseaux n'est pas un terme nouveau pour la majorité des utilisateurs. On entend souvent parler de latence du réseau, mais qu'est-ce que la latence du réseau exactement, quelle en est la cause et comment la réduire ? Cet article explore les facteurs qui causent la latence du réseau et explique comment résoudre le problème de latence du réseau dans les switchs Ethernet.

Latence du réseau.jpg

Figure 1 : Latence du réseau

Qu'est-ce que la latence du réseau dans les switchs Ethernet ?

La latence du réseau est le délai de transmission dans les communications réseau. En d'autres termes, il s'agit du temps nécessaire pour transférer des données d'un point à un autre. Idéalement, elle devrait donc être aussi proche de 0 que possible. Plus elle est élevé, plus l'impact sur les performances du réseau est important. Les entreprises ont besoin d'une faible latence et de communications réseau plus rapides pour améliorer leur productivité et leur efficacité opérationnelle. À l'inverse, une latence élevée peut entraîner une dégradation des performances d'un site web ou d'une application, ainsi qu'un risque accru de défaillance.

Les switchs réseau sont des éléments essentiels de l'infrastructure réseau, dont la latence constitue l'une des sections de la latence globale du réseau. Parfois, lorsque le paquet de données passe dans un dispositif, il y a un délai pendant lequel vos switchs ou routeurs décident où l'envoyer ensuite. Bien que la durée de la pause semble être brève, elles peuvent néanmoins se cumuler. C'est pourquoi les switchs à haut débit et à faible latence sont maintenant devenus la tendance des déploiements de réseaux pour des performances plus élevées.

Quelles sont les causes de la latence du réseau ?

Il peut y avoir de nombreuses raisons qui entraînent une latence du réseau. Les facteurs suivants sont susceptibles d'y contribuer :

  • Distance entre les points d'extrémité : plus la distance est grande, plus la latence du réseau est importante. Si vous appelez des données depuis un serveur géographiquement éloigné, vous peuvent subir une latence plus importante.

  • Type différent de traitement : les données sont traités par chaque composant à sa façon, il faut donc du temps pour qu'un paquet Ethernet traverse un switch Ethernet.

  • Protection de sécurité : anti-virus et processus de sécurité similaire, qui nécessite du temps pour compléter la recombinaison et le démantèlement des messages avant leur envoi.

  • Taille des paquets : les retards de stockage lorsque les paquets subissent des retards de stockage ou d'accès au disque au niveau des dispositifs intermédiaires comme les commutateurs et les ponts.

  • Support de transmission : le problème vient du moyen de transmission lui-même, qui prend un certain temps pour transmettre un paquet d'une source à une destination, de la fibre optique aux câbles coaxiaux.

Comment mesurer la latence du réseau dans les switchs Ethernet ?

Comme nous pouvons le voir dans le dernier chapitre, la latence du switch est l'un des éléments déterminants qui contribuent à la latence du réseau. Comment est-il possible de le mesurer ?

La latence du switch est mesurée de port à port sur un switch Ethernet. Elle peut être signalée de différentes manières, selon le modèle de commutation utilisé et elle peut être mesurée avec différents outils et méthodes dans les switchs Ethernet, tels que la spécification IEEE RFC2544, netperf ou Ping Pong. La spécification RFC2544 de l'IEEE fournit une méthode acceptée par l'industrie pour mesurer la latence des dispositifs de stockage et de transfert. Netperf peut mesurer la latence au moyen de tests de requête ou de réponse (TCP_RR et UDP_RR). Le Ping Pong est une méthode de mesure de la latence dans un cluster informatique à haute performance, qui mesure le temps aller-retour des appels de procédure à distance (RPC) envoyés via l'interface de passage de messages (MPI).

Comment réduire la latence du réseau avec les switchs Ethernet ?

Pour réduire la latence du réseau avec les switchs Ethernet, il existe quelques techniques différentes décrites ci-dessous.

Augmenter les capacités nécessaires

Pour réduire la latence et les collisions, il est essentiel de fournir la capacité nécessaire en utilisant votre switch Ethernet. Vérifiez que votre switch peut offrir la possibilité d'étendre la capacité du réseau. Tout d'abord, il vous faut un système rapide. Les switchs Ethernet offrant une absence totale de perte de paquets permettent au réseau d'obtenir de meilleures performances. LACP est une fonction standard qui permet d'améliorer les performances du réseau en établissant des liaisons entre les ports. Les switchs FS de la série S3900 prennent en charge le LACP pour augmenter la bande passante afin d'améliorer les performances du réseau.

Utilisation de VLAN pour segmenter le réseau

Comme le réseau plat traditionnel peut facilement surcharger les liaisons de commutation, les switchs Ethernet dotés de fonctions VLAN peuvent facilement envoyer le trafic dans la direction souhaitée. Les switchs Ethernet VLAN de couche 2 et de couche 3 sont nombreux et permettent de segmenter le trafic, notamment en fonction du port, de l'affectation dynamique du VLAN, du protocole, de l'adresse MAC et autres types.

 

            À lire aussi - Tout Savoir sur un VLAN - Réseau Local Virtuel

 

Utilisation de technologie de commutation de bout en bout

La commutation de bout en bout est une méthode de système de commutation par paquets, visant à réduire au minimum les latences du réseau. Cette technique réduit la latence à travers le switch lorsqu'un switch Ethernet commence à transmettre un paquet avant que le paquet entier n'ait été reçu, normalement, dès que l'adresse de destination est traitée. Mais notez qu'il ne peut pas fonctionner lorsqu'il s'agit d'envoyer du trafic d'un port lent vers un port plus rapide ou d'un port vers un autre de même vitesse.

Vous avez ci-dessus quelques conseils pour réduire la latence du réseau avec les switchs Ethernet. Il existe de nombreux switchs Ethernet à faible latence sur le marché, ce qui permet d'obtenir de meilleures performances de réseau. Cependant, pour réduire au minimum la latence du réseau, il est absolument nécessaire non seulement de se concentrer sur les switchs qui composent le réseau, mais aussi de comprendre la latence et la variation de latence du réseau en tant que système.

Conclusion

Nous espérons que cet article a contribué à répondre aux questions importantes sur la latence des réseaux. La latence du réseau n'est pas éliminée mais peut être réduite au minimum. Les moyens de réduire la latence du réseau avec les switchs Ethernet sont des options envisageables.

Cela pourrait également vous intéresser

Connaissances
Connaissances
Connaissances
Connaissances
See profile for Migelle.
Migelle
Switch PoE, PoE+ ou PoE++ : Lequel choisir ?
25 août, 2021
46.6k
Connaissances
See profile for Sheldon.
Sheldon
Quelle est la différence entre LACP et PAGP ?
29 déc, 2021
16.4k
Connaissances
See profile for Migelle.
Migelle
Switch PoE actif ou passif : lequel choisir ?
28 févr, 2022
19.6k
Connaissances
See profile for Vincent.
Vincent
Comprendre le transceiver bidirectionnel BiDi
05 janv, 2022
9.2k
Connaissances
See profile for Moris.
Moris
Câbles à fibre optique Simplex ou Duplex
25 nov, 2018
17.4k