Français

Qu’est-ce que l’Open Networking ?

Updated on juil. 13, 2022
63

switchs pour centres de données

La mise en réseau d’un système informatique a toujours été un blocage pour de nombreuses institutions. En effet, pendant plusieurs années, le réseau a été basé sur du matériel et des équipements informatiques propriétaires. Cependant, une tendance relativement nouvelle, l’Open Networking a vu le jour et marque une importante migration vers du matériel et des composants informatiques de base. Alors, cette évolution a-t-elle produit de meilleurs résultats ? Serait-il avantageux de passer du réseau traditionnel au réseau ouvert ? Les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que l’Open Networking ?

L’Open Networking ou réseau ouvert est un ensemble de concepts et d’outils qui vise à séparer le matériel du logiciel. Pour cela, la mise en réseau se base sur l’utilisation des normes ouvertes et des dispositifs matériels plus génériques afin de permettre aux entreprises de combiner les équipements de manière facile et flexible.

Ce qui permet de réduire le coût d'exploitations, d'offrir plus d’agilité et de souplesse aux entreprises, mais aussi de rendre les systèmes informatiques plus ouverts en termes d’interopérabilité.

Qu’est-ce que le réseau traditionnel ?

Le réseau traditionnel désigne une méthode conventionnelle de mise en réseau qui repose plus spécifiquement sur le matériel. Il exige l’utilisation de dispositifs matériels et de composants informatiques fixes et dédiés. Dans ce type de réseau, les routeurs et les commutateurs doivent donc provenir d’un seul et même fabricant pour assurer le contrôle du trafic réseau.

Le réseau traditionnel est également reconnu comme étant une interface fermée non programmable. Il supporte donc la configuration statique/manuelle. Ce qui prend évidemment bien plus de temps. Ces caractéristiques spécifiques du réseau sont devenues obsolètes pour les besoins d’aujourd’hui et ont promu l’implantation du réseau ouvert.

 

Open Networking vs Réseau Traditionnel

Il est évident que l’arrivée du réseau ouvert sur le système informatique a apporté une importante progression en brisant le lien étroit entre le matériel et le logiciel. Alors, à comparer au réseau traditionnel, la transition est-elle réellement primordiale ?

Open Networking vs Traditional Network

Comparaison

      • Flexibilité : Comme nous l’avons mentionné précédemment, la flexibilité est un des plus grands avantages et objectifs du réseau ouvert. En effet, comme son nom l’indique, un réseau ouvert peut être développé grâce à des matériels et équipements provenant de différents fournisseurs. Au niveau de la programmation, le réseau traditionnel nécessite le suivi de protocoles standards spécifiques, tandis que le réseau ouvert, lui, permet aux programmeurs de programmer directement sur le réseau.

      • Fonctionnalité : Le réseau ouvert est essentiellement basé sur le logiciel (Linux), à contrario du réseau traditionnel qui, lui, se base plus sur le matériel. Le réseau traditionnel offre donc un niveau d’interconnexion plus élevé que le réseau ouvert. Toutefois, l’approche qu’il a adoptée a eu pour conséquence d’enfermer les clients. Ce qui est devenu négatif pour le réseau, au final. Mais comme le réseau ouvert n’accorde pas autant d’importance au matériel physique, ce type de réseau a permis de supprimer les problèmes causés par la pile de réseau en boîte noire. En introduisant Linux dans ses fonctionnalités, le réseau ouvert agit de manière plus performante et donc plus avantageuse pour les consommateurs.

      • Gérance : Comme le logiciel et le matériel sont soumis à une même norme sur le réseau traditionnel, ce dernier est beaucoup plus facile à gérer et à assister que le réseau ouvert. Effectivement, il est plus facile de dépanner les commutateurs, routeurs ou pare-feu qui utilisent les mêmes commandes et le même langage.

      • Coût : En termes de coût, les réseaux ouverts sont beaucoup moins onéreux que les réseaux traditionnels. Les développeurs ont la liberté de choisir le matériel disparate de leur choix. De plus, selon les statistiques, l’utilisation des racks et la consommation d’énergie sont supérieurs à 50 % dans les réseaux ouverts. En effet, ces derniers permettent de réaliser des économies d’espaces, d’énergie et de coût global en comparaison avec les réseaux traditionnels. Qui plus est, par rapport aux réseaux traditionnels, les réseaux ouverts sont plus rentables, car ils garantissent une plus grande productivité.

 

Facteurs à prendre en compte lors de la transition

La transition entre le réseau traditionnel et le réseau ouvert peut s’avérer compliquée. Cependant, si les centres de données considèrent les facteurs que nous citons ci-dessous, ils auront déjà effectué la moitié du chemin.

Types de dispositifs

Le premier facteur à prendre en compte est le type de dispositif à connecter. En réalité, le choix de bons équipements permet de garantir la réussite de déploiement du réseau ouvert. Pour exploiter les avantages de la norme ouverte, un commutateur doté d’une interface utilisateur standard ouverte, par exemple, serait l’idéal.

Budget à allouer

Avant d’engager la transition, il est également important de déterminer le budget à allouer pour le déploiement du réseau ouvert. La définition de ce paramètre financier doit se faire avant n’importe quelle configuration pour éviter les mauvaises surprises. Bien évidemment, dans un réseau ouvert, il sera plus facile d’observer la rentabilité des coûts d’investissements.

Compétence pour déployer et entretenir le réseau

De même, en migrant vers le réseau ouvert, il est important de disposer d’une équipe spécialisée pour déployer et entretenir le réseau surtout que la transition a pour conséquence de reprendre l’ensemble de la structure au sein des centres de données. Par conséquent, le personnel doit donc justifier des compétences nécessaires avant le déploiement du réseau.

 

En guise de conclusion, nous pouvons affirmer que la migration vers le réseau ouvert a apporté de meilleurs résultats au sein des entreprises et centres de données. Mais l’efficacité de cette alternative reposent sur son architecture, son déploiement et sa maintenance. Il est important de disposer de l’expertise en interne pour pouvoir mettre en place une solution personnalisée qui permettra aux entreprises d’atteindre leurs objectifs.

4

Cela pourrait également vous intéresser