Français

Tout Savoir sur l'Empilage des Switchs : Éléments de Base, Configuration et FAQ

Updated on déc. 29, 2021
2.8k

Switch L3 24 Ports FS S5860-20SQ

Qu'est-ce que l'Empilage des Commutateurs ?

L'empilage de switchs est une technologie importante qui permet de connecter plusieurs commutateurs ensemble et de fonctionner comme une seule unité logique, tous les ports de commutation peuvent être ajoutés, ce qui peut augmenter considérablement la capacité d'un réseau. Et seuls les switchs empilables comme les switchs gigabit FS de séries S3900 et S3910 prennent en charge l'empilage.

l'empilage des switchs.jpg

L'empilement des switchs permet d'améliorer la fiabilité et la flexibilité du réseau, d'augmenter la bande passante et ainsi d'optimiser les performances du réseau. Et cela évite aux utilisateurs de gérer plusieurs appareils en même temps, en particulier dans les centres de données ou les salles informatiques de taille moyenne. Les utilisateurs peuvent ajouter ou retirer des commutateurs dans la pile selon leurs besoins sans affecter les performances de l'ensemble du réseau. Et si un lien échoue dans la pile, les autres switchs continueront à fonctionner, ce qui fait de la pile de commutateurs une solution évolutive et flexible pour de nombreuses applications réseau.

 

Comment Fonctionne l'Empilage des Switchs ?

Les switchs sont empilés via des câbles DAC, émetteurs-récepteurs optiques ou câbles d’empilage spécialisés. Dans cette pile, il y a deux rôles fondamentaux : le commutateur maître et les commutateurs esclaves. Le commutateur maître est le switch central qui gère les autres membres de la pile et qui sauvegarde les fichiers de configuration en cours d'exécution pour toute la pile de switchs. En général, à l'exception du commutateur maître, les autres sont appelés des commutateurs esclaves.

Les utilisateurs peuvent se connecter au système de pile par l'intermédiaire du cummutateur maître, effectuer une configuration et une gestion unifiées sur tous les autres switchs de pile. Si le maître tombe en panne, le système de pile est changé pendant un certain temps et un nouveau commutateur maître est sélectionné parmi les commutaturs esclaves.

La quantité de switchs dans une pile peut varier selon les modèles et les fournisseurs. Par exemple, les switchs FS de la série S3900 peuvent supporter jusqu'à six dispositifs empilés. Cependant, quel que soit le nombre d'appareils regroupés dans une pile, il y a toujours un commutateur maître de pile qui est chargé de contrôler le fonctionnement de toute la pile. Une fois l'empilage activé, les utilisateurs peuvent gérer la pile de commutateurs en exécutant des tâches à partir du commutateur maître.

 

Topologies Typiques des Piles

Il existe deux topologies typiques de connexion de piles : la topologie en chaîne et la topologie en anneau. Toutes deux présentent des avantages et des inconvénients.

Dans une topologie en chaîne, les premier et dernier membres de la pile n'ont pas besoin d'être physiquement reliés, ce qui convient à un empilage sur une distance relativement longue. Cependant, si un lien de pile échoue, la pile se divise.

Dans une topologie en anneau, lorsqu'un des maillons de la pile tombe en panne, la topologie en anneau devient une topologie en chaîne, qui n'affecte pas le fonctionnement normal du système de pile. Elle est donc plus fiable qu'une topologie en chaîne.

Cependant, le premier et le dernier membre de la topologie en anneau doivent être physiquement connectés. Par conséquent, elle n'est pas adapté à la transmission à longue distance lorsqu'elle est empilé avec des câbles DAC ou d'autres câbles d'empilage à courte portée. L'empilement des switchs FS de la série S3900 mentionné ci-dessus est un exemple typique d'utilisation d'une topologie en anneau.

 

Comment Configurer l'Empilage des Switchs ?

En général, pour la configuration de l'empilage des commutateurs, il convient de suivre les étapes suivantes :

1. Connectez physiquement les commutateurs à l'aide de DAC/AOC ou d'une combinaison de modules émetteurs-récepteurs optiques et de câbles de raccordement en fibre optique lorsque l'alimentation est coupée. Il convient de noter que la quantité de commutateurs dans une pile ne doit pas être supérieure à la quantité définie par défaut.

2. Mettez l'appareil sous tension et configurez un par un les ID des membres de la pile, la valeur de priorité, etc. sur le PC jusqu'à ce que tous les commutateurs soient configurés.

3. Après la mise en place de la pile, observez les indicateurs et enregistrez la configuration, puis redémarrez tous les commutateurs de la pile. Le rôle de chaque membre de la pile sera attribué après le redémarrage.

4. Après le redémarrage, le switch maître sera le seul switch ayant le privilège d'exécuter la configuration. Vérifiez les informations de l'interface. Le switch maître affichera toutes les interfaces.

 

Questions sur l'Empilage des Switchs

Voici quelques sujets fréquemment demandés sur l'empilement des commutateurs, qui vous aideront à mieux comprendre.

1. Pile de switchs ou châssis

Les commutateurs et les châssis empilables offrent les avantages de plusieurs ports combinés avec la commodité de la gestion par un seul appareil. Cependant, chacun a ses avantages et inconvénients qui doivent être pris en considération.

Un switch de châssis est un switch de réseau qui contient un certain nombre d'emplacements fixes, dans lesquels différents types de cartes de ligne peuvent être insérés. À la différence d'un empilement formé par plusieurs commutateurs empilables qui sont connectés par des câbles d'empilement, un commutateur de châssis n'a pas besoin de connecter des commutateurs car celui-ci contient des modules fixes. Par rapport aux commutateurs de châssis, les commutateurs empilables nécessitent moins de frais initiaux et répondent mieux aux besoins des utilisateurs pour des scénarios multiples tels que la transmission interrégionale et longue distance.

2. Empilage de switchs ou MLAG

MLAG et l'empilage sont souvent comparés ensemble car ce sont deux solutions évolutives qui peuvent assurer la redondance des liens, réduire la complexité du réseau et améliorer les performances. Cependant, il existe également certaines différences entre les deux.

MLAG, qui fait référence au groupe d'agrégation de liens entre plusieurs appareils, est couramment utilisé dans la couche d'accès des centres de données. La configuration du MLAG est inférieure à celle de l'empilage des commutateurs et le retour sur investissement du MLAG est plus élevé. Alors que l'empilement des commutateurs est surtout visible dans la couche d'accès des entreprises, sa gestion est plus simple et les coûts d'exploitation et de maintenance sont moins élevés.

3. Empilage des switchs - Configuration en cascade des switchs - Regroupement

L'empilement, la mise en cascade et le regroupement des commutateurs présentent à la fois des similitudes et des différences sous divers aspects. Les différences entre eux sont énumérées ci-dessous.

  • L'empilement et le regroupement sont des fonctions des commutateurs de réseau, tandis que la mise en cascade est une méthode de connexion des commutateurs.

  • Il est seulement possible d’empiler des switchs du même modèle de fournisseur, mais en configuration en cascade, des switchs de différents fournisseurs peuvent être utilisés, tandis qu'un cluster doit être constitué des switchs d'un même fournisseur.

  • L'empilage a toujours une limitation sur le nombre de dispositifs dans un groupe de pile. La quantité exacte varie selon les séries et les vendeurs. En théorie, il n'y a pas de limite au nombre de switchs pouvant être mis en cascade ensemble, mais notez que la mise en cascade d’une quantité trop important de switchs peut provoquer une tempête de diffusion, ce qui affectera les performances de l'ensemble du réseau.

  • La distance entre les commutateurs qui sont empilés est limitée par la longueur du câble spécial d'empilage. L'empilage virtuel et la configuration en cascade des commutateurs offrent plus de flexibilité. Le regroupement des switchs peut être effectué au même endroit ou à des niveaux différents.

  • La gestion des trois systèmes de connexion par switch est différente. Les commutateurs empilables sont plus faciles à gérer car tous les commutateurs empilables d'un groupe peuvent être configurés sur le commutateur maître, tandis que les commutateurs en configuration de cascade sont configurés individuellement et les commutateurs du groupe ont des fichiers de configuration séparés et individuels.

4. Empilage des switchs - Liaison montante - Trunking

Liaison montante est un principe qui implique que le port de liaison montante d'un switch est connecté à un autre switch. Malgré une augmentation de la bande passante très limitée, la liaison montante permet de connecter des switchs de différentes catégories de produits ou même de différents fournisseurs, ce qui offre une grande flexibilité.

Le trunking fait référence à une connexion entre deux switchs de couche 2. Ce système convient parfaitement pour transmettre des informations VLAN entre des switchs. Le trunking est souvent utilisé pour former un inter-réseau composé de LAN, VLAN et WAN, ce qui permet aux paquets encapsulés pour plusieurs VLAN de traverser exactement le même port tout en conservant la séparation du trafic entre eux.

En raison de la fonction similaire de l'empilage, trunking et liaison montante, il y a des questions complexes à leur sujet. 

 

" Consultez - Empilage vs trunking vs uplink de switch : Quel est le meilleur pour connecter les switchs ?

Cela pourrait également vous intéresser